Archives Municipales de la ville d'Issoire

Navigation principale

Issoire pratique

Vous êtes dans : Accueil > Histoires d'Issoire > Rétrospective : 100 ans de cinéma à Issoire > Les débuts du cinéma à Issoire

Les débuts du cinéma à Issoire

À la fin du XIXe siècle, c’est pendant les fêtes foraines, et dans les cafés, que le public vient découvrir les premières « photographies animées ».

Le cinéma s’implante grâce à des initiatives privées. L'historien J. Bourdin a identifié, dans la cité, deux cafés qui proposent, au début XXe siècle, des projections aux issoiriens :

le café Robert, les Tilleuls, situé place d’Espagne, aussi connu quelques temps sous le nom d’Eden cinéma,

et le café de J. Tauveron, le Globe, qui devient par la suite le Modern’ cinéma.

© AD63 - Dès 1897, le café Robert propose des projections de photographies animées. C'est ce même café qui organise, le premier, une programmation régulière en 1909 avec la Maison Pathé.
Extrait de L'indépendant d'Issoire, 3 juillet 1897, Archives départementales du Puy-de-Dôme

C’est dans la salle de danse du café du Globe « aménagée spécialement » et dans la grande salle de bal du café Robert que les projections se tiennent.

En été, les deux cafés programment également des représentations en plein air qui semblent remporter un grand succès auprès du public.

© ville d'Issoire - La salle du café Robert est qualifiée de "coquette salle bien aménagée" dans un article du Moniteur d'Issoire du 2 octobre 1912.
A.M. Issoire